Créations

Mon manteau France Duval-Stalla x Atelier Scämmit

2 avril 2018

Cette année, je me challenge un peu au niveau couture avec ce superbe manteau de France Duval Stalla et Atelier Scammit !

Je n’avais encore jamais cousu de manteau… je ne sais pas pourquoi, un petit blocage face à cette pièce maîtresse de ma garde robe hivernale (oui à Grenoble, on ne rigole pas avec les manteaux!) Il m’a fallu faire quelques recherches avant de tomber sur LE MANTEAU comme j’aime  : celui de France Duval Stalla et Atelier Scammit. Un col châle, de grandes poches, longueur au dessus du genou, une coupe assez classique en somme, mais qui me va bien ! (parce que quand on n’est pas très grande comme moi, les manteaux oversize, c’est moyen)

Ce qui m’a décidée, c’est ce magnifique lainage de chez Pretty Mercerie, bleu avec des poils et 100% laine (ça c’est parce que j’habite à Grenoble et que aime bien avoir chaud l’hiver). J’ai choisi une doublure bleu marine en satin de soie chez Etoffe des Héros). Autant dire, que là, au niveau matos, je suis parée… je me suis fait un peu plaisir mais sincèrement, à 100€ je ne trouve pas un manteau 100% pure laine à Grenoble (ou ailleurs)

Le patron se présente dans une pochette très sympa et ça respire un peu le pro. Côté explications, c’est volontairement succinct car il faut aller voir la vidéo sur You Tube. Sincèrement, c’est le top : la vidéo dure 40 minutes mais c’est un pas à pas en images !! J’aime bien le ton de la vidéo qui ne se prend pas la tête et j’ai adoré regarder le moment où on doit retourner le manteau avec le « si si, je vous promets, on ne dirait pas comme ça mais ça va faire un très joli manteau » (par contre la petite musique de fond a fait fuir mon mari !)

D’après le tableau des mesures du patron, je fais un 40. Mais attention, ce manteau étant conçu comme un hybride entre gilet et manteau, il taille petit et si on veut porter un pull un peu épais dessous (voire une mini doudoune) il est conseillé de le couper une taille au dessus. Je l’ai donc coupé en 42 (je suis abonnée en ce moment !)

Niveau difficulté, rien de particulier si on suit bien les conseils de montage (avec la drôle de manche). Sincèrement je m’en faisais une montagne et je me demande bien pourquoi. C’est drôle la couture parfois ! Non le seul petit bémol était que mon lainage était en fait un peu fin et que j’ai du thermocoller toutes les pièces (évidemment dans ces cas là, tu n’as pas assez de vlieseline… obligée d’en recommander, niania niania… une peu agacée la fille qui doit attendre son petit colis !!!)

Au niveau des poches, j’ai choisi de faire des poches plaquées (terrorisée par les poches passepoilées, et surtout à l’idée de les rater dans ce magnifique tissu qui n’est pas donné !!) Là encore, une sympathique vidéo vous aide à monter parfaitement vos poches plaquées et il y en a une aussi pour les poches passepoilées. J’ai fait la fermeture à bride élastique pour l’unique bouton ( là aussi, j’aurais pu faire une boutonnière, oui, j’aurais pu !)

Ce manteau, je l’adore… mais je ne crois pas que je vais le porter !

Et là, on ressent bien ma frustration !!! Je n’ai rien à redire sur le patron et les explications (tout est TRES BIEN fait), je suis même assez fière de ma réalisation avec les raccords de couture et tout et tout… j’y ai passé quand même 3 week-ends !

NON, ce qui me fait rager c’est : QUE CETTE FORME N’EST PAS FAITE POUR MOI !

J’aurais coupé le manteau en 40, j’aurais eu le même résultat ! Non, moi, il me faut des coupes ajustées et ce manteau est droit en fait, donc, parfait pour des silhouettes élancées. Je l’ai coupé en 42 pour mettre une doudoune en dessous (mais ça ne passerait pas au niveau des bras vu que les manches sont assez ajustées) et j’ai, par contre, beaucoup d’aisance sur les côtés ( MAIS vraiment beaucoup !) Je suis en colère après moi, car malgré toutes ces années de couture, j’arrive encore à me rater lamentablement !

Complètement désespérée, je suis passée voir Cécile pour lui demander conseil, et en quelques minutes, elle a vu ce qui clochait :

  1. Enlever les poches (trop petites)
  2. Enlever le bouton (trop bas)
  3. Reprendre la couture dos d’au moins 3 centimètres
  4. Cranter un peu plus les dessous de manches pour qu’elles remontent

J’ai repris aussi un peu les côtés et en fait j’arrive à ce qui était annoncé sur le patron, un manteau gilet que je porterai en mi-saison…


PS: non vraiment, je ne vais pas le porter… je vais tout découdre et recycler le tissu pour ma Miss Mi !

Vous aimerez aussi

2 commentaires

  • Répondre Beriot 3 avril 2018 à 11:42

    snif snif, je comprends ta déception. Moi quand ça m’arrive je fulmine 🙁

    • Répondre 53 sous les toits 3 avril 2018 à 20:20

      Moi ça m’a surtout déprimée…mais j’étais contente de l’avoir bien cousu !!

    Laisser un commentaire