Créations

Ma veste AAVA de chez Named Clothing

12 février 2017

AAVA ou comment la technique finlandaise rencontre la French Touch !

Je commence l’année avec un projet ambitieux à mon goût : la veste AAVA de chez Named Clothing.

C’est vrai que j’ai eu du mal à terminer l’année 2016 au rythme que je m’étais imposé : une création par semaine ! (pas évident avec un job , une vie de famille et une vie associative, je me mettais encore plus de pression qu’au job!) Pour 2017, j’ai décidé de privilégier qualité au lieu de quantité et de me challenger un peu sur des pièces que je n’ai jamais encore osé faire : des vestes, robes et peut-être  même un manteau !

Mon premier choix s’est porté sur le patron de la veste AAVA de chez Named Clothing après l’avoir vue portée par Lorraine  (une chance, car elle m’a vanté toutes les qualités de ce modèle de Named Clothing) C’est un patron qui regorge de petits détails comme je les aime et j’ai décidé d’en faire mon challenge de début d’année. J’ai trouvé dans mon magasin de tissu préféré, un lainage « genre Chanel » noir avec un fil brillant ( juste une horreur à découper car il fait plein de petits poils et on en retrouve partout !)

Prévenue qu’il fallait être très concentrée à la lecture des explications du patron, j’ai commencé de façon très rigoureuse, par surligner toutes les pièces à décalquer ( il y en a quand même 18 !!)

C’est la première fois que je fais cela… mais peut-être pas la dernière ! J’ai trouvé cela très pratique pour visualiser les nombreuses pièces du patron. Comme je n’ai pas de table assez grande, j’ai posé mes pièces sur le tissu par terre… cela vous donne une petite idée de AAVA (la veste qui fait mal aux genoux !)

Arrivée à ce moment précis dans l’exécution (c’est à dire quand même pas très loin de la 1ère page du livre d’explications qui en compte 21), on ressent un certain découragement : il faut dire que ça fait un paquet de morceaux ! Cela permet de tester sa persévérance, car il faut encore, entoiler, surjeter et assembler. Le livret d’explications d’Aava est en anglais ou en finlandais : j’ai choisi celui en anglais (ben oui, on a chacune ses petites lacunes !) Il est relativement clair et bien illustré et ça m’a permis de développer mon lexique technique (voyons le bon côté de la chose).

Il y a plusieurs détails qui me plaisent dans le patron Aava : en premier lieu, les poches, qui sont prises dans la couture, mais auxquelles on ajoute un rabat pour faire comme. Malgré la sophistication des détails, cela se réalise sans difficulté si on suit rigoureusement les explications (oui, c’est bien moi qui vous parle)

Le dos de la veste mérite que l’on s’y arrête avec ses diagonales sur latérales.

J’ai rajouté mon grain de sel avec ces pressions que j’adore, trouvées à la Maison de la Machine à Coudre (vu que je ne me sentais pas de faire 2 boutonnières sur ce tissu).

Je ne vais pas vous mentir, j’ai un peu souffert pour faire cette veste… et le col s’en souvient !! (d’ailleurs, à l’arrivée, il n’est pas exactement le même que celui du patron…) Bon, il faut avouer que quand ils disent carefully C’EST carefully !!! Et moi, je ne suis pas très careful, surtout sur la durée ! Je suis surtout une visuelle : j’ai besoin de voir pour reproduire… alors suivre 21 pages d’explications c’est aller vraiment contre ma nature ! J’ai pas mal utilisé mon découd-vite suite à un mauvais montage de pièces et j’ai vécu de grands moments de solitude perdue dans l’espace (normal, vu que j’avais mal monté mes pièces…Une chance que Mister Mi était là pour sauver la situation !)  Mais, si vous êtes rigoureuse et attentive, le patron de Named Clothing est idéal, les pièces tombent bien et le manuel d’explications est très précis… surtout si vous ne sautez pas les pages !

Je suis comblée avec cette veste que j’adore (ce qui n’a pas été toujours été mon sentiment pendant sa confection). Elle est cintrée à la taille, ce qui me plaît beaucoup. Je vais la porter sur un jean + tee-shirt pour casser son côté un peu classique du au tissu que j’ai choisi… et je sens que je vais la refaire très vite (maintenant que je sais comment faire !!!) mais dans un autre tissu, car celui-ci est trop difficile à repasser et je ne lui trouve pas une très belle tenue !

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi

4 commentaires

  • Répondre sonia 15 février 2017 à 12:27

    Nathalie sei super brava, è un lavoro molto impegnativo quello che hai fatto e il risultato è strepitoso
    complimenti
    amo le tue foto

    • Répondre 53 sous les toits 15 février 2017 à 15:13

      Grazie carà Sonia.Erà un lavoro un puo difficile per me.Ho molto imparato, il prossimo vestito sarà meglio !

  • Répondre sewingcutethings 13 février 2017 à 22:12

    Wouaaah elle est sublime … J’adore ton tweed !!!! Il vient de chez Jacques je parie !

    • Répondre 53 sous les toits 13 février 2017 à 22:14

      Perdu !! De chez Natacha, conseillé par la sublimissime Margot ! Il existe aussi en rouge.

    Laisser un commentaire