Créations

La petite robe à pois… chronique d’une addiction !

15 juillet 2018

Je suis une fan des robes à pois…

On ne se refait pas… je crois que j’achète des robes à pois depuis des années, un truc qui me reste depuis que j’ai vu Pretty Woman (et la robe Vivian chez One Day One Dress).  Donc, cette année, je n’ai pas failli à la tradition : un petit shopping du samedi matin vite fait et, hop,  me voilà de retour,  bien équipée en trucs à pois.

J’ai eu un petit coup de cœur pour une robe basique, noire à pois blancs en viscose, trouvée chez le suédois pour la modique somme de 14.99€ (non soldée !) Désolée, camarades couturières, mais sur ce coup là, on ne peut pas s’aligner. Cette petite robe doit être la robe star de la saison, parce qu’on est déjà 3 à la porter au job (sur 90… et je ne compte pas celles qui n’ont pas avoué qu’elles l’avaient acheté).

On ne peut pas s’étonner de son succès, cette robe a tout ce qu’il faut :

  • Une forme trapèze qui gomme nos petits défauts (bidou par exemple)
  • Une longueur à peine au-dessus du genou, qui met en valeur les jambes (bon, je fais 1.63m, donc cela m’arrive au dessus du genou… ce n’est pas pareil chez ma copine d’1.70m !)
  • Un petit effet twisty grâce à la matière :  La viscose est très souple et le tombé est parfait
  • Des manches au coude terminées par un volant (ça, ça cache les bras si on veut) et ça donne un super petit effet festif le volant !!!
  • Elle est super intemporelle : on traverse toutes les époques avec une robe pareille.
  • Absolument, mais absolument vélo comptabible
  • En bref, c’est la robe de la win qui booste à mort ta confiance en toi !

Bon ça va, vous allez me dire… tu ne vas pas nous faire l’article sur le  suédois ! Mais bien sur que nooooonnnnn ! D’autant plus, qu’après quelques lavages, ma viscose commence à donner des signes de fatigue… Que cela ne tienne, inspirons nous vite de cette jolie robe pour en faire une toute mimi comme j’aime.

J’avais repéré en début de saison un magnifique satin de coton de Naomi Ito, noir à gros pois ivoires. J’avais vraiment un gros coup de cœur pour ce tissu, mais j’étais encore à la recherche d’un projet… yeahhhh! Cette robe ne pouvait pas tomber mieux ! Mister Mi m’a décalqué le patron (ben voui, le roi de la géométrie dans l’espace, c’est quand même toujours lui 🙂 ) et le tour était joué.

Par rapport au modèle de base, j’ai rajouté une parementure devant pour faire une finition un peu plus jolie que le biais d’origine. J’ai fait les brides en coton à broder ivoire (même couleur que les pois grâce à Laurence de la Maison de la Machine à Coudre et son aide dans ce choix délicat) qui vont au top avec les boutons vintage récupérés dans la grosse boîte de mamie Christiane.

Hélas, pour les volants, je n’avais pas assez de tissu. J’avais prévu de les faire dans la lisière, mais les tissus japonais étant en laize de 110cm, il m’aurait vraiment fallu un grand métrage pour m’en sortir (et me ruiner). J’ai utilisé la lisière quand même… avec ces très jolies lettres qui rajoutent un petit charme à cette robe qui n’en manque pas !

Je suis fan mais alors méga fan de ma version, qui ne va pas tarder à évoluer dans un maximum de déclinaisons…

Avec mon petit sac rouge, je lui donne un petit côté punchy : idéal pour aller au bureau quand il fait chaud !

Je ne me lasse pas de cette robe… tellement fraîche en satin de coton et si facile à porter. Je préfère nettement ma version ! Et vous, vous avez déjà préféré votre version à l’originale ?

 

 

Vous aimerez aussi

4 commentaires

  • Répondre Karine Braconnier 15 juillet 2018 à 22:48

    Moi aussi j’adore les pois. Elle est très réussie cette robe. J’aime beaucoup. Bravo !

    • Répondre 53 sous les toits 15 juillet 2018 à 22:49

      Merci Karine, à bientôt ?

  • Répondre Karine Braconnier 15 juillet 2018 à 22:45

    Moi aussi j’adore les pois. C’est super joli ! Bravo

    • Répondre 53 sous les toits 15 juillet 2018 à 22:51

      Il n’y a que ça de vrai !!!

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.