Inspirations

Escapade parisienne

17 janvier 2016

Un deuxième Noël sans neige … pour un Grenoblois, ça ne le fait pas ! Profitant de la sympathique opportunité d’être hébergés chez Vivian dans le 11ème arrondissement, à 2 pas de République, nous avons goûté à une fin d’année parisienne, une première pour Miss Mi ! J’avais longtemps remis à plus tard ce voyage initiatique pour la Miss et il était temps d’y remédier. Nous n’avons pas été déçus et il y en a une qui a déjà envie d’y retourner.

Paris est sans conteste la ville où tu flânes le nez au vent. En se rendant à  Notre-Dame, en déambulant en bon touriste, nous avons eu le grand bonheur de rencontrer les animaux de l’Arche de Noé Climat de Gad Weil installés place de l’Hôtel de Ville. De très belles images en fin d’après-midi quand la lumière traverse le plexi coloré.

Les drôles d'animaux place de l'hôtel de villeOn ne peut pas venir à Paris sans visiter le Louvre… même s’il faudrait une bonne semaine pour tout voir ! Nous avons montré les incontournables à Miss Mi, comme ici la Joconde… où on se demande qui est sur le red carpet ? C’est tellement drôle que le public se prend aussi en photo !

Qui voit la JocondeUne chance, malgré l’affluence, nous avons trouvé des endroits moins peuplés. Mister Mi a pu expliquer tout plein de choses à sa mini (très demandeuse).

Le louvrePas de Paris sans une promenade sur les berges de la Seine, Miss Mi a fait la connaissance des péniches quai de Montebello tout en rêvant de faire du bateau mouche…

Péniche au bord de la SeinePlace de la République, où l’émotion est toujours intense, je n’ai pas pu retenir mes larmes…comme devant tous les endroits du quartier qui ont été dramatiquement touchés par les attaques du 13 novembre 2015. Difficile de voir les photos de ces jeunes gens abattus qui pourraient être mes enfants, difficile de voir ces jeunes gens se serrer dans les bras devant les endroits de mémoire où chacun apporte bougies, fleurs, photos, drapeaux. Difficile et en même temps, rassurée de voir une telle unité et de me dire qu’ils n’ont pas gagné.

Ne pas oublier ce qui nous a unis, et ne pas les oublier !

J1-République

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Laisser un commentaire